Nouvelles d’horreur

ERREUR SUR LA PERSONNE

La table se détachait au milieu de la petite salle à manger dans le halo doré d’une chandelle qui se consumait lentement, semblant étirer les minutes en se jouant des lois de la physique. Autour de la nappe blanche qui descendait presque pudiquement jusqu’au sol se trouvaient deux chaises simples habillées de coussins au motif de patchwork coloré. Face à elles était dressé un couvert composé de deux assiettes achetées en grande surface, quatre verres à pied que l’on devinait bon marché, de couteaux et fourchettes au manche de résine jaune.…

UN APPÉTIT FÉROCE

La pluie s’abattait avec obstination sur la ville, gommant l’horizon dans un lavis grisâtre. Angelo était ramassé derrière la fenêtre, les yeux au ras de l’appui, le regard rivé sur le trottoir détrempé. La rue n’était parcourue que par l’interminable ruissellement pluvial qui glissait sans bruit. Dehors, tout était mort. Et à l’intérieur, il savait être le seul occupant de l’immeuble encore vivant.…

LES YEUX DE LA TÊTE

Comme chaque jour depuis le début des vacances, Richard se tenait devant la vitrine trônant dans le salon de sa grand-mère. Les mains sagement cachées derrière le dos, il regardait la parade immobile d’objets de curiosité. Pièces antiques, insectes pris dans l’ambre, crâne miniaturisé, carnets à la reliure brûlée par le vent et le soleil… et une étrange statuette grossièrement sculptée dans la jade dont il ne parvenait à détacher les yeux.…

DANS LA GUEULE DU LOUP

Veuf 45 ans, athl., sens humour, aimant sorties et voyages rech. femme partageant mêmes goûts.

En arrivant au restaurant, Marion fut rassurée en voyant qu’Anthony ressemblait à sa petite annonce. Elle ne comptait plus les déceptions lors du premier rendez-vous quand le bel inconnu espéré se révélait être d’une triste banalité bien éloignée de ses fantasmes. Son premier bon point avait été de choisir un établissement feutré et non pas un troquet bruissant de conversations d’après travail.…

INSTINCTS DE CHASSE

La journée avait été mauvaise. Trois sangliers manqués, faute de précision dans le tir. L’un d’eux, blessé, avait réussi à s’enfuir, sans doute pour aller mourir on ne sait où. Qu’il crève l’enfoiré. Mathieu n’avait pas beaucoup aidé, d’ailleurs. Toujours à côté, tirant trop tôt ou trop tard, ou ne répondant pas aux appels de Jean-Claude. La forêt, grouillant de vie, refusait visiblement de célébrer la mort qu’appelaient les deux chasseurs.…

RÉPARATION

L’appel l’avait dérangé alors qu’il prenait la direction de l’église Saint Yves, qui dominait de son impressionnante façade de briques orange le collège Saint Nicolas. M. Miraud avait maugréé, sorti son téléphone de sa poche et reçu la demande d’intervention au 16 rue des Frênes, chez un certain M. Fox. Arrivé sur place après avoir affronté l’enfer du trafic automobile, M.…

RONGÉS

C’était idiot, mais après toutes ces semaines passées sur les routes, ce qui le dérangeait le plus était les valises à roulettes. Il fallait sans cesse garder un œil vers le sol pour éviter de se prendre les pieds dans ces bagages imbéciles qui traînaient toujours un mètre derrière la personne qui vous précédait. Passent encore les bousculades, les coups d’épaule, de coude ou de hanche ; à la longue, chacun trouvait ses marques, la juste distance qui isolait de l’autre sans ralentir le groupe.…

L’ENREGISTREMENT

(Bruit mat du micro que l’on pose sur une table. Bruits de feuilles que l’on tourne)

Voix de femme : Ça ne vous dérange pas que je nous enregistre ?

Voix d’homme : Heu… non. Mais pourquoi donc ?

— Cela me permet de noter les idées qui pourraient me venir pendant notre entretien.

— Si vous y tenez…

— Tout d’abord, merci beaucoup d’être venu jusqu’ici.…

À SA PLACE

Toc… Toc… Toc… 

Ce qui tira Alix de son sommeil fut un martèlement dont l’intensité ne faisait que s’accroitre. On aurait pu croire au début à un voisin plus fou qu’un autre, mais ces impacts n’étaient pas assez violents pour correspondre à un outil frappant la tête d’un clou contre une cloison. De plus, ils se suivaient un rythme métronomique.

Émergeant peu à peu de l’inconscience du sommeil, Alix comprit qu’ils n’étaient pas plus puissants, mais qu’ils se rapprochaient.…

J’AURAI TA PEAU

L’entrelacs des conversations était parfois percé par la stridence du percolateur déversant du café brûlant au fond des tasses blanches. Aux tables, était accoudée une population majoritairement ouvrière, chacun penché en avant sur son assiette pour débattre à la lumière orangée des suspensions de politique, de la famille et du travail pénible. Dehors, sur la terrasse, un couple se bécotait, imperturbable, malgré le passage des voitures sur le boulevard.…