Temps de lecture

ERREUR SUR LA PERSONNE

La table se détachait au milieu de la petite salle à manger dans le halo doré d’une chandelle qui se consumait lentement, semblant étirer les minutes en se jouant des lois de la physique. Autour de la nappe blanche qui descendait presque pudiquement jusqu’au sol se trouvaient deux chaises simples habillées de coussins au motif de patchwork coloré. Face à elles était dressé un couvert composé de deux assiettes achetées en grande surface, quatre verres à pied que l’on devinait bon marché, de couteaux et fourchettes au manche de résine jaune.…

UN APPÉTIT FÉROCE

La pluie s’abattait avec obstination sur la ville, gommant l’horizon dans un lavis grisâtre. Angelo était ramassé derrière la fenêtre, les yeux au ras de l’appui, le regard rivé sur le trottoir détrempé. La rue n’était parcourue que par l’interminable ruissellement pluvial qui glissait sans bruit. Dehors, tout était mort. Et à l’intérieur, il savait être le seul occupant de l’immeuble encore vivant.…

DANS LES ABYSSES DU CIEL

Avec d’infinies précautions, Nolwenn sortit la tête de la bouche d’égout dont la lourde plaque en fonte avait disparu. Comme toutes celles de la ville, et des villes alentour. Et sans doute du reste de la surface de la Terre. Les yeux affleurant au ras du bitume, elle jeta un regard panoramique dans la vaste avenue figée dans le silence. Elle examina intensément le ciel, à la recherche d’une distorsion, d’une ombre lumineuse courant sur les nuages.…

DANS UN CERCUEIL DE GLACE

Face au miroir de la salle de bain, Albane était comme hypnotisée par son œil gauche perdu dans une boursouflure d’un brun violacé. L’œuvre de ce monstre d’Armand. Son regard parcourait le reflet de son corps nu, relevant chaque ecchymose, en évaluant l’importance et le temps qu’il leur faudrait pour passer du brun au violet, au bleu, au vert, puis au jaune, avant qu’enfin ils s’effacent.…

AUX LIMITES DE LA RAISON

La première impression qui troua les ténèbres dans lesquelles était plongé Thomas fut la chaleur. Elle irradiait de l’arrière de son crâne, mais l’enveloppait également, couverture rassurante. Pour le reste, ce n’était que ténèbres. Un noir absolu qui gommait son corps et l’espace. Un néant où se perdait son souffle. Une absence de sensations qui lui donnait le vertige et la nausée. …

(MAL)ADRESSE

Inspiré d’une énigme réelle

Cela faisait deux semaines que Jérôme attendait ce moment. À peine descendu de son train, il sortit son téléphone portable de sa poche. Tapoter sur l’écran s’avéra difficile, encombré comme il l’était par un imposant bouquet de fleurs. Mais rien n’aurait pu l’arrêter, tant était grande l’impatience de serrer de nouveau dans ses bras l’objet de son désir.…

LES YEUX DE LA TÊTE

Comme chaque jour depuis le début des vacances, Richard se tenait devant la vitrine trônant dans le salon de sa grand-mère. Les mains sagement cachées derrière le dos, il regardait la parade immobile d’objets de curiosité. Pièces antiques, insectes pris dans l’ambre, crâne miniaturisé, carnets à la reliure brûlée par le vent et le soleil… et une étrange statuette grossièrement sculptée dans la jade dont il ne parvenait à détacher les yeux.…

DANS LA GUEULE DU LOUP

Veuf 45 ans, athl., sens humour, aimant sorties et voyages rech. femme partageant mêmes goûts.

En arrivant au restaurant, Marion fut rassurée en voyant qu’Anthony ressemblait à sa petite annonce. Elle ne comptait plus les déceptions lors du premier rendez-vous quand le bel inconnu espéré se révélait être d’une triste banalité bien éloignée de ses fantasmes. Son premier bon point avait été de choisir un établissement feutré et non pas un troquet bruissant de conversations d’après travail.…

INSTINCTS DE CHASSE

La journée avait été mauvaise. Trois sangliers manqués, faute de précision dans le tir. L’un d’eux, blessé, avait réussi à s’enfuir, sans doute pour aller mourir on ne sait où. Qu’il crève l’enfoiré. Mathieu n’avait pas beaucoup aidé, d’ailleurs. Toujours à côté, tirant trop tôt ou trop tard, ou ne répondant pas aux appels de Jean-Claude. La forêt, grouillant de vie, refusait visiblement de célébrer la mort qu’appelaient les deux chasseurs.…

RÉPARATION

L’appel l’avait dérangé alors qu’il prenait la direction de l’église Saint Yves, qui dominait de son impressionnante façade de briques orange le collège Saint Nicolas. M. Miraud avait maugréé, sorti son téléphone de sa poche et reçu la demande d’intervention au 16 rue des Frênes, chez un certain M. Fox. Arrivé sur place après avoir affronté l’enfer du trafic automobile, M.…